Sea : garena x airpay x shopee la réussite par les millennials

     Le groupe Sea a fait surface en 2009, il compte aujourd’hui trois activités : Shopee, une plateforme d’e­‐commerce, Garena, une plateforme de jeu et AirPay une plateforme de services financiers. Les valeurs de Sea ont été portées par Forrest Li, fondateur du groupe qui aspire à améliorer le quotidien par la technologie. Pour Sea, les valeurs sont au fondement de tout, selon eux ils « servent, s’engagent, s’adaptent, courent et restent humbles ».

     Hissé au 24ème étage de l’AIA Capital Center Building, nous arrivons à l’étage utilisé par Garena. La réceptionniste, munie de sa peluche, nous invite à patienter dans une salle surplombant Bangkok baignée dans la mousson. Rapidement, nous sommes rejoints par Satima et Lalita, respectivement directrice et associée du développement commercial de AirPay. Après nous avoir présenté les activités d’AirPay, Satima et Lalita nous expliquent ce qui fait de l’entreprise un lieu de travail différent.

     Le groupe, en pleine croissance, cherche continuellement à recruter les meilleurs talents. Pour cela, plusieurs avantages visent à le rendre attractif. Commençons par leurs locaux, épurés, surplombants, chaleureux, ils sont un mélange de design et de technologie bien pensée. A côté des trophées, témoins des réussites du groupe, un tableau attire notre intention : « Work hard & be nice to people » (Travaille dur et sois bon avec les autres). Le message est plutôt clair. Outre le cadre de travail propice à la collaboration et à la création, Sea propose un service de massage dispensé par une personne aveugle, des espaces muraux où les employés expriment leurs pensées, des espaces de repos. Comme dans beaucoup d’entreprises, de nombreuses activités sont proposées : massages et marché aux puces dans les locaux, compétition de jeux vidéo, sorties karaoké etc.

IMG_2260

     Rien de particulièrement innovant a priori, pourtant un chiffre nous interpelle, 27, c’est la moyenne d’âge des employés de l’entreprise. Nous commençons à comprendre ce qui a permis à Garena de passer en moins de 10 ans d’une petite entreprise de 4 personnes à un groupe de 5 000 personnes : sa capacité à manager ceux qu’on appelle les « Millennials ». Aujourd’hui, on ne peut parler de management sans entendre les termes de génération Y ou génération Z, qui évoquent respectivement ces jeunes nés entre 1980 et 1995 puis entre 1995 et 2010. Jérôme Le Carrou (SocialC) nous expliquait que le travail est devenu un produit de consommation pour ces jeunes. Comme nous le découvrons avec Garena, AirPay et Shopee, la réussite de l’entreprise n’est possible qu’en réussissant à engager ces jeunes employés. Pour cela offrons à ce « consommateur » ce qu’il demande : davantage d’autonomie et de flexibilité, la possibilité de partager et de mettre en œuvre ses idées et des responsabilités…

“When it comes to managing millennials, there is no concept. Millennials don’t want to be managed; they want to be inspired and feel that the work they’re doing is authentic to their interests and passions. The feeling that you’ve found something that you’re uniquely qualified to do is a great source of satisfaction in life.”

Citation de Mr Nash

      C’est grâce à cet état d’esprit que le groupe Sea est né. En effet, AirPay et Shopee ont été créé grâce à l’écoute et à la prise d’initiative des employés. Chaque année, 2 ou 3 projets nouveaux sont ainsi lancés par les collaborateurs. Cette culture de l’intrapreneuriat peut mener à compléter les activités d’une entreprise du groupe ou à s’attaquer à un tout autre marché. A cela s’ajoutent de nombreux projets moins importants (amélioration de produit ou de service).

     Notre visite des lieux nous amène aux espaces consacrés à Garena où l’équipe de gamers professionnels améliore ses performances et les collaborateurs, chaussés de pantoufles et vêtus de vestes à l’effigie des jeux qu’ils créent, échangent dans la bonne humeur. Il est intéressant de voir ces employés travaillant ensemble « sous les mêmes couleurs », à l’image d’une équipe sportive.

     Durant notre visite nous passons des espaces dédiés à Garena à ceux d’AirPay, pour revenir à ceux de Garena, puis d’AirPay. On a l’impression que deux entreprises différentes se partagent les mêmes locaux. Satima nous avoue que les employés de Garena et d’AirPay ont des horaires de travail différents. Les deux entreprises semblent donc évoluer sur des rythmes et des cultures différents. Comment se fait‐il que l’entreprise « fille » s’éloigne de la culture Garena originelle ? Pour nos interlocutrices, cela vient de la relation avec les partenaires et des clients. Une entreprise travaillant dans le secteur financier ne peut avoir la même culture que celle créant des jeux vidéo. Pour autant elles restent mélangées. Si cette mixité est aujourd’hui possible il sera intéressant de voir comment elle évolue et si la cohabitation restera possible, Shopee a quant à elle déjà déménagé pour des locaux plus appropriés.

     Si aujourd’hui Sea est devenu un groupe très attractif en Thaïlande et plus particulièrement en Asie Pacifique c’est grâce à sa capacité à évoluer. Le groupe encourage l’initiative individuelle et n’hésite pas à donner des responsabilités aux jeunes équipes.

IMG_2265

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s