Nous avons découvert la mindfulness à Phnom Penh grâce à Chhunny, ancien moine bouddhiste devenu coach en entreprise

       Curieux de découvrir la mindfulness, nous nous rendons en moto-taxi à notre rendez-vous matinal. Par le biais d’un contact à Impact Hub Phnom Penh, nous avons rencontré Chhunny, un ancien moine bouddhiste qui s’inspire aujourd’hui de son expérience passée pour « créer des leaders empathiques ». Nous rencontrons un homme dynamique, souriant et plein d’énergie. Chhunny a abandonné son kesa il y a maintenant dix ans. Il nous confie avoir consacré 16 ans de sa vie en tant que moine après avoir étudié à la « Buddhist International University » de Bangkok. En s’appuyant sur les mots de John Maxwell (Leading by Example) il souligne l’importance de la vision portée par le leader. Il affirme que « les employés ne suivent pas une entreprise, ils suivent des leaders ». Ses paroles font échos au livre de Bob Lee que Tove Griffin nous a offert en Suède, il est écrit « Généralement, les employés ne quittent pas l’entreprise, ils quittent leur manager. » (Trust Rules).

            La mindfulness (pleine conscience) s’immisce de plus en plus en entreprise. Nous avons donc profité de notre présence au Cambodge pour essayer d’entrer dans cet univers. La mindfulness est un état de conscience particulier que l’on retrouve au fondement de plusieurs courants de médiation Bouddhiste. Elle vise à concentrer son attention sur le moment présent afin de prendre conscience de l’état de son corps et de son esprit pour de créer un sentiment de calme. Depuis une quarantaine d’années, cet état de conscience intéresse la communauté de la psychologie scientifique. Différents programmes ont été créés, ils s’attachent à des champs multiples (MBSR, MBCT…)

     La mindfulness a différentes vertus : elle agit sur le bien-être, les relations humaines et la performance. Intéressant lorsque l’on sait que l’absentéisme, le turnover et les burn-out ont connu une ascension impressionnante ces dernières années.

     La mindfulness au sein de l’entreprise permet d’aider les collaborateurs car elle met en exergue les signes de stress et permet d’y répondre efficacement. Elle permet aussi de créer un environnement où les relations humaines sont fortes.

     En plus d’améliorer le bien-être, la mindfulness permet d’améliorer les relations au sein de l’entreprise. C’est d’ailleurs un des objectifs phares des programmes de coaching dispensés par Chhunny. Nous avons déjà évoqué la devise de son entreprise : « Créer des leaders empathiques » (« Building empathetic leaders »). Pour lui, l’empathie est au cœur du bon fonctionnement de l’équipe.

2017-07-30-PHOTO-00000905

 

      La dernière vertu apportée par la mindfulness est la performance. En effet, elle permet d’agir sur le leadership, la prise de décision et la créativité. Chhunny l’affirme, cette discipline permet d’augmenter sa capacité de concentration et d’éviter de s’égarer. Son programme « la mindfulness pour une grande performance » vise à accroître la capacité de concentration et de productivité par une démarche mentale. La performance est recherchée par la concentration, la mindfulness agit aussi sur le leadership. Une étude de 2012 a montré qu’il existe de nombreux liens entre l’utilisation de la mindfulness par un supérieur et l’engagement des employés, leur satisfaction, leur performance et leur besoin de reconnaissance. Chade-Meng Tan, auteur de Rechercher à l’intérieur de soi et instructeur de mindfulness chez Google affirme que la mindfulness permet de développer l’intelligence émotionnelle. Selon lui, les managers qui pratiquent la mindfulness sont à la fois plus sensibles à leurs besoins personnels mais aussi à ceux de leurs collaborateurs. Aussi, plusieurs études ont montré les bienfaits de la mindfulness dans la prise de décision : elle augmenterait notre capacité à tenir compte d’un champ plus large d’informations et limiterait notre appétence à calquer des schémas prémâchés inadaptés à certaines décisions. Enfin, le stress peut annihiler l’esprit créatif, dès lors une importance primordiale est donnée au cadre de travail, la mindfulness permet de résorber en partie ce blocage créatif.  Elle apporte davantage de flexibilité dans la réflexion et permet une concentration plus forte, d’où la créativité.

     La mindfulness agit donc sur le plan personnel mais aussi sur le groupe. Chhunny nous avoue qu’il a deux types de clients cherchant deux choses différentes mais liées. Les personnes seules cherchent à réduire leur stress et à se sentir mieux alors que les entreprises cherchent à développer des leaders empathiques et le leadership afin de gagner en productivité. De nos jours, de nombreuses entreprises pratiquent collectivement la mindfulness. Les résultats sont prometteurs lorsque toute l’entreprise s’y attelle, l’entreprise tend alors à devenir mindful.

IMG_6232

    La mindfulness, un simple effet de mode ? Les offres se multiplient et il peut être compliqué de s’y retrouver. Elle surfe sur une vague de popularité qui peut parfois lui faire perdre son sens originel. Chose assez surprenante, il est aujourd’hui possible d’acheter de la viande « mindful » sur internet ! Pour éviter de s’approcher des formations chimériques aux effets aléatoires, il est possible de se référer aux programmes approuvés par la communauté scientifique ainsi qu’aux certifications.

     Depuis notre départ, la mindfulness est apparue dans plusieurs visites d’entreprises : de la Suède (Tenant & Partner) à l’Inde (OSSCube) en passant par le Cambodge (The Idea) ses effets sont appréciés par les collaborateurs. Il est grand temps pour nous de nous y mettre, il est difficile de comprendre véritablement ce qu’est la mindfulness sans la pratiquer. Avec du recul, celle-ci nous aurait peut-être aidé à apprécier davantage notre dernier bus de nuit mouvementé.

    Chhunny affirme que la mindfulness commence par l’absence de jugement car lorsque l’on juge, on ne comprend pas. Un bon leader se doit d’être empathique et à l’écoute. Nous guettons avec impatience la sortie de son livre qui visera à établir les liens existants entre Bouddha et les PDG.

2017-08-14-PHOTO-00001449

« Les bons leaders forment des suiveurs, les meilleurs leaders forment des leaders ».

Chhunny

2 thoughts on “Nous avons découvert la mindfulness à Phnom Penh grâce à Chhunny, ancien moine bouddhiste devenu coach en entreprise

  1. Ludovic

    Bravo pour avoir choisi de traiter ce thème passionnant ! Vous en faites un résumé très fidèle je trouve.
    Cela va bien au-delà de l’effet de mode, c’est une vraie philosophie de vie et de comportement qui va véritablement dans le sens des transformations actuelles pour impacter positivement le monde et les Hommes.
    Chez ADEO, cela fait un an que nous avons lancé un pilote appelé “Mindfulness by ADEO” et les résultats / impacts sont prometteurs ! C’est avec plaisir que je pourrai vous en parler à l’occasion, n’hésitez pas à me solliciter !

    Like

    1. Bonjour Ludovic,
      “Une vraie philosophie de vie et de comportement” qui semble s’installer dans beaucoup d’entreprises. Nous sommes ravis d’apprendre que vos résultats sont prometteurs, c’est un témoignage intéressant pour inciter d’autres entreprises (françaises) à franchir le pas.
      Très bonne journée,
      Baroudeusement, Hugo et François.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s